TERRES DE LOIRE : SUIVEZ LES ÉVÉNEMENTS DE VOTRE RÉGION

Après plus de dix années de construction, la Belle de Grignon a pris son premier bain populaire samedi 8 et dimanche 9 septembre dans le canal d’Orléans à...

Les habitants de Lailly-en-Val investis au sein de l’(H)amac montrent depuis sept ans l’attachement qu’ils portent à leur commune et leur capacité à favoriser le...

A l’atelier Couleur 136, à Orléans, Béatrice Grebot et Leena Noux préparent activement « Sous les songes », exposition qui se tiendra du 16 au 25 février au château...

"Il faut que l’on retrouve le sens du collectif"

Écrit par Olivier Rigaud le . Publié dans Opinions

Entretien avec Charles Fournier, vice-président au conseil régional Centre - Val de Loire délégué à la Démocratie, aux Initiatives citoyennes, au Développement rural, à la Coopération et à l’Égalité, groupe écologiste. Que vous inspirent les problématiques nées du projet de liaison ferroviaire entre Orléans et Châteauneuf-sur-Loire ?

Nous n’avons pas de responsabilité sur les routes, on se concentre donc sur notre compétence. Si on se mettait à faire de la route, ce sont des moyens qui manqueraient au ferroviaire qui en a tant besoin !

  • Les élus régionaux du groupe écologiste pour un Parc Naturel Régional dans le Sud-Berry !

    Écrit par Communiqué le . Publié dans Opinions

    " Depuis 50 ans, les Parcs Naturels Régionaux (PNR) ont pour vocation d’asseoir un développement économique et social du territoire, tout en préservant et valorisant le patrimoine naturel, culturel et paysager. Espaces habités, ouverts à tous, ils ont une mission d’éducation du public à la biodiversité locale. Chacun d’entre eux est géré par un syndicat mixte regroupant toutes les collectivités qui ont approuvé la charte du Parc.

    Il existe aujourd’hui trois PNR en Centre-Val de Loire : le PNR Perche (commun avec la Région Normandie), le PNR Loire-Anjou-Touraine (commun avec la Région Pays de la Loire) et le PNR Brenne.

  • Le projet de ligne à grande vitesse divise

    Écrit par Rédaction Terres de Loire le . Publié dans Opinions

    L’enterrement du POCL est salué par les écologistes :

    « Il y a quelques semaines, le Comité d’orientation des infrastructures (COI), présidé par Philippe Duron, remettait à la ministre des Transports, Elisabeth Borne, son rapport conclusif pour une priorisation des infrastructures de transports. S’agissant du projet de ligne à grande vitesse Paris-Orléans-Clermont-Lyon (POCL), ce rapport voté à l’unanimité par des élus de tous bords politiques, considère « qu’il est pertinent, au moins jusqu’à un éventuel réexamen dans dix ans de la question, de ne pas poursuivre les études du projet ».

  • Le salon du mariage ou l'art de cultiver les stéréotypes de genre

    Écrit par Olivier Rigaud le . Publié dans Opinions

    Je tombe par hasard sur une pub vantant les mérites du salon du mariage qui se tient à Orléans, ce week-end, les 17 et 18 novembre.

    Et, comme je cherche systématiquement la petite bêbête, je m’arrête sur quelques lignes annonçant un espace 100% femme (https://www.salon-mariage-orleans.fr/evenement/). C’est-à-dire ?

    C’est-à-dire des Rendez-vous de la vente à domicile. Bien entendu, la vente à domicile, c’est pour les femmes. D’abord, elles sont davantage disponibles que les hommes, qui bossent, eux. En plus, elles aiment bien ça, acheter des tas de trucs qu’elles ont déjà. Bon, certes, passons.

    Surtout, c’est vrai que préparer son mariage, c’est aussi penser à la suite. Pôle emploi sera donc présent sur un stand pour évoquer ces reconversions indispensables à la femme nouvellement mariée. Comment pourrait-elle continuer à travailler alors qu’elle va devoir s’occuper de son homme, de leurs enfants, et de la maison par-dessus le marché ?

    Heureusement, dans cet espace particulièrement bien pensé, des conseils et des outils leur seront présentés sur la puériculture, le rôle principal de LA femme. Mais aussi, eh oui, ça existe encore de nos jours, sur « l’entretien de la maison ». Elles découvriront ici, dans cette zone qui leur est réservée, des « marques qu’on ne trouve pas le commerce », et que nous, les mecs, on ne voudrait surtout pas rencontrer dans notre vie, et encore moins dans notre parcours de futur marié…

    Bon allez, j’exagère, j'avoue que j’ai un mauvais esprit, et bien sûr, le mariage c’est trop beau, etc., etc. M'enfin, quand même, non?

  • Suivez-nous sur Facebook

    Suivez nous sur Twitter

    Feuilletez tous nos numéros