Rencontre avec Cécile Ladjali à Saint-Jean-de-la-Ruelle

Écrit par Olivier Rigaud.

Après le succès d’« Illettré », en 2016, son 9ème roman « Benedict », parait cet hiver aux éditions Actes Sud. Née à Lausanne en 1971 de mère iranienne, Cécile Ladjali est agrégée de lettres modernes. Elle enseigne le français dans le secondaire ainsi qu’à la Sorbonne nouvelle.

Son nouveau roman met en scène Bénédict Laudes, qui enseigne la littérature durant le semestre d'hiver à l'Université de Lausanne. L'autre moitié du temps, Bénédicte Laudes professe à Téhéran où elle retrouve ses habits de femme. Car Bénédict(e) est née fille en Iran dans les années quatre-vingt, fille d'un pasteur vaudois et d'une mère iranienne, et a grandi entre l’Orient et l’Occident, debout au milieu des contraires.

 

Roman de la réconciliation, « Bénédict » interroge les identités et embrasse les genres, il est né de la double appartenance, géographique et culturelle de Cécile Ladjali, dont les essais et fictions s'intéressent aux entre-deux et à la marge.

Ce qui touche, dans ce roman beau et grave de Cécile Ladjali, c’est l’authenticité des combats intérieurs que mènent Bénédict et ceux qui l’entourent. Combats qui répondent étroitement aux interrogations que la romancière a toujours posés dans son travail. A commencer par l’importance des lettres, des livres dans la construction de soi.

La rencontre sera suivie d’une séance de dédicaces.

Samedi 3 février à 15 heures, à la médiathèque Anna-Marly. Entrée libre. Rens. au 02 38 79 03 60.

  • Feuilletez tous nos numéros