images/banners/bandeaupage/BANDEAUCULTUREtdlcom.jpg

Au plus près de la magie du cirque…

Écrit par Communiqué. Publié dans CULTURE

Les Princesses – Cheptel Aleïkoum : Qu’est-ce qu’une Princesse aujourd’hui ? Beaucoup de choses ! Mais surtout une façon de parler de l’amour. Au programme : acrobaties aériennes, chansons, mots et mélodies pour petits et grands… Un spectacle de cirque, drôle et émouvant, à ne pas manquer !

Marie Jolet est artiste du cirque. Sa spécialité : l’aérien, tout là-haut sous la toile. Au point de s’y sentir seule, désirer se rapprocher, et développer un étrange talent de « l’anti-aérien ». La prouesse y est. Sous un petit chapiteau inventé exprès, tout revient vers le sol, les gens, leurs yeux et leurs oreilles. Au plus près pour raconter, mais aussi chanter, l’émerveillement des princesses.

  • Deux peintres sous les songes à l’atelier Couleur 136

    Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans CULTURE

    A l’atelier Couleur 136, à Orléans, Béatrice Grebot et Leena Noux préparent activement « Sous les songes », exposition qui se tiendra du 16 au 25 février au château de Saint-Jean-le-Blanc, avec également Dominique De Joux et Virginie Pechard. Vernissage le 16 février à 18h30 et poèmes soufflés par Marie Cabreval sur une musique de Fred Brasset et Bruno Lesimple le 24 février à 18 heures. Rencontre.

     

     

    LumiLeena : le château de neige sous les songes

    Après avoir exposé avec entre autres les Anonymes, les Artistes Orléanais ou Libre expression, Leena Noux souhaitait offrir une présentation plus personnelle, montrer davantage de ses créations pour entraîner le public un plus loin dans son univers de formes abstraites, d’empattements et d’impressions. Un entre deux mondes plutôt, aux couleurs rares et inconnues, surgissant des entrailles de la toile, tapies parfois sous ses reliefs. Une lave rouge semble ainsi circuler sous une couche minérale, prête à envahir notre propre monde.

  • Musée des Beaux-Arts d'Orléans : ouverture salle des grands formats

    Écrit par Terres de Loire. Publié dans CULTURE

    En pleine transformation, le musée des Beaux-Arts d’Orléans a commencé, en 2016, sa mue qui conduira à une refonte complète du parcours du musée d’ici à 2020, selon une présentation chronologique mêlant les techniques et les écoles. Avant sa réouverture totale prévue au printemps 2018, le premier étage du musée, désormais consacré aux collections de la fin du règne de Louis XIV jusqu’aux années 1820, ouvre une partie de ses portes à compter du 12 janvier avec l’inauguration de la nouvelle salle des grands formats. 

  • Un court-métrage de la région aux Oscars 2018

    Écrit par Rédaction Terres de Loire. Publié dans CULTURE

    Le court-métrage d’animation Negative Space, soutenu par Ciclic et la Région Centre-Val de Loire et tourné en partie à Ciclic Animation à Vendôme, a été nominé pour les Oscars 2018 (4 mars) !

    Réalisé par Max Porter et Ru Kuwahata, il est produit par Ikki Films dont la filiale Ikki Inc., studio de postproduction image (montage, compositing, VFX) installée en région Centre-Val de Loire, a été soutenu à la production par Ciclic et la Région Centre-Val de Loire.

    Ce court-métrage de 5 minutes, diffusé en juin 2017 sur Arte, raconte l’histoire d’un père, toujours parti en voyage d’affaires, qui tisse des liens avec son fils en lui apprenant comment faire sa valise de manière efficace.

  • En bonne compagnie d’Effigie(s)

    Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans CULTURE

    Il n’est pas toujours si évident de distinguer ce qui relève de notre pur libre-arbitre de ce qui semble découler d’une inconsciente prédétermination, les instants où l’on se sent pleinement responsable et ceux où l’on a l'impression d'être guidé comme par une main invisible. Les marionnettes de Renaud Robert, directeur artistique d’Effigie(s) théâtre à Meung-sur-Loire, restent quant à elles maîtresses de leur destin, de leur naissance dans l’esprit de leur créateur jusqu’à leur épanouissement sur les scènes et les plateaux. Inventées, fabriquées, animées, manipulées, déposées, oubliées, elles n’ont de cesse de diffuser leurs émotions, le regard décalé qu’elles posent sur nous et sur notre monde.

  • La Rêveuse : la tête dans les étoiles, les pieds sur terre

    Écrit par Rédaction Terres de Loire. Publié dans CULTURE

    La Rêveuse est un ensemble de musique baroque fondé par Benjamin Perrot et Florence Bolton, installé à Orléans depuis 2004. L’ensemble est régulièrement invité dans des lieux prestigieux en France et à l’étranger. Ses enregistrements (Mirare) ont tous été salués par la critique française et internationale (ffff Télérama, CHOC Classica de l’année, etc.). Souhaitant créer des liens entre les différentes pratiques artistiques, ce groupe travaille souvent avec le monde du théâtre et de la littérature, afin de faire redécouvrir des textes classiques. L'Ensemble a reçu en 2017 la médaille d'or de l'Académie Arts Sciences et Lettres pour l'ensemble de ses travaux.

  • Projet « Concert en famille »

    Écrit par Rédaction Terres de Loire. Publié dans CULTURE

    L’Orchestre symphonique d’Orléans a su fidéliser un large public aux concerts donnés salle Touchard, mais, c’est un constat : les enfants se font rares malgré un important réseau de conservatoires et écoles de musique. C’est vers ce jeune public que Marius Stieghorst, Directeur artistique et musical souhaite se tourner à travers un projet de « Concert en famille ».

    Ce projet offre un cadre idéal en tous points pour que les parents emmènent leurs enfants au concert... ou que les enfants eux-mêmes sollicitent leurs parents. La première représentation sera donnée dimanche 27 mai, à 11 heures, au Théâtre d’Orléans et fera découvrir une partie du programme : « Chantez oiseaux, grondez tonnerre ! » Le concert sera limité à une heure, sans entracte, pour que les enfants puissent profiter pleinement de ce moment musical.

  • « L’alerte » Roger Toulouse

    Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans CULTURE

    Peintre, dessinateur, illustrateur, sculpteur et poète, Roger Toulouse est né à Orléans le 19 février 1918. Pour marquer ce centenaire, l’association des Amis de Roger Toulouse et la Ville d’Orléans proposent une rétrospective regroupant une centaine d’œuvres provenant du musée des Beaux-arts et d’autres prêteurs publics et privés.

    L’artiste précoce est rapidement repéré par le poète Max Jacob (portrait ci-contre, 1961), qui lui ouvre les portes des galeries parisiennes, où ses œuvres se retrouvent aux côtés de celles de Derain, Ernst ou Miro. Après la Seconde Guerre mondiale et ses tragédies, notamment l’arrestation et la mort de son ami Max Jacob, Roger Toulouse revient à Orléans. Il délaisse la représentation de personnages réels ou imaginaires (« Le jeune homme au foulard rouge »).

  • Sabine Weiss en trois dimensions

    Écrit par Rédaction Terres de Loire. Publié dans CULTURE

    Pour la première fois, trois expositions simultanées présentent près de 200 photographies en noir et blanc de Sabine Weiss, figure majeure du courant « humaniste », déclinées en trois lieux différents : grands formats dans l'espace de la Collégiale Saint-Pierre-le-Puellier d'Orléans, collection de voyages en extérieur sur les grilles du parc du Poutyl à Olivet et formats classiques, plus intimistes, à la Galerie Le Garage.

    Jusqu’au 15 avril, cette trilogie met en regard trois aspects caractéristiques du travail de Sabine Weiss : la puissance de la composition, fruit d’un cadrage précis, le goût du voyage qui propose une grande variété de sujets et enfin l'intimité des sentiments propice à l’expression de l’émotion.

    Sous les hautes voûtes en pierre de la plus vieille église d'Orléans, 120 grands formats magnifient le sens incomparable de la composition de Sabine Weiss. Ce changement d'échelle, inhabituel pour elle, plonge le spectateur dans la sensibilité ineffable de la photographe, en un face à face captivant.

  • Spectacle jeune public à Orléans

    Écrit par Communiqué. Publié dans CULTURE

    Étant donné que la nuit porte conseil, que « le sommeil a les avantages de la mort sans son petit inconvénient » (A. Cohen) et que « le sommeil n’est pas un lieu sûr » (J. Cocteau), le duo féminin de la Cie Bobine etc. explore la vie nocturne dans Position Parallèle Ô Plafond.

    La lune est montée… La lumière est tamisée… Les dents sont lavées… Les oreillers sont positionnés… La somnolence est amorcée… Mais, avant d’arriver en position parallèle au plafond, Boomerang et Marilou ont un parcours bien ritualisé afin de rentrer dans leurs phases de sommeil, sereinement et paisiblement… Ceci n’est pas de tout repos ! Rien de tel qu’un bon lit superposé pour rêver !

  • 9èmes Rencontres de la Création féminine

    Écrit par Rédaction Terres de Loire. Publié dans CULTURE

    Pour la neuvième année consécutive, cette exposition consacrée à la création féminine inaugure et encadre le festival « Elles au Centre », au cours duquel les arts majeurs représentés par les femmes sont mis à l’honneur.

    Photographies, peintures, sculptures, installations plastiques, land art… Cette nouvelle édition accueille des œuvres de Nathalie Dumontier, Gerda Jacobs, Dominique de Joux, Colette Machard Sevestre, Anne Perbal, Zélie Tronquoy.

    Du 1er mars au 15 avril, à l’espace culturel La Monnaye, à Meung-sur-Loire. Vernissage public le vendredi 2 mars à 18h30. Entrée libre. Rens. au 02 38 22 53 12.

  • Feuilletez tous nos numéros