Expositions estivales à Orléans

Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans Culture

Exposition Jean-Baptiste Perronneau – Musée des Beaux-Arts d’Orléans – Jusqu’au 17 septembre. Le Musée des Beaux-Arts d’Orléans rend hommage au peintre Jean-Baptiste Perronneau en lui consacrant sa première rétrospective. Issues de collections publiques et privées, soixante-dix œuvres de l’artiste seront exposées en complément des dix-huit portraits déjà acquis par l’établissement.

 

Exposition Territoires d’exil – Collégiale Saint-Pierre-le-Puellier – Jusqu’au 28 août. Une exposition proposée par le collectif MIXAR - Yves Duranthon, Pierre Feller, Sébastien Hoëltzener, Paul Laurent et Sylvie Ungauer. « L’exposition propose plusieurs points de vues sur la réalité ; celle que nous vivons physiquement comme celle qui nous est transmise à travers les canaux de l’information. »

Histoire(s) de migrations en Région Centre-Val de Loire – Musée d’Histoire et d’Archéologie – Jusqu’au 09 juillet. Cette exposition propose au visiteur de découvrir des facettes mal connues de la vie de "migrants" désormais installés en région Centre-Val de Loire, à travers un parcours à la fois informatif et sensible, fruit d’une étude menée depuis plusieurs années par l’association « Mémoires Plurielles ». Le fil de ce parcours est celui du paradoxe de l'immigration qui, dans notre région, est à la fois invisible, à plusieurs égards, et hyper‐visible depuis quelques décennies, notamment dans son traitement politique et médiatique.

CURIOSA – Parc Pasteur à Orléans – Jusqu’au 30 juillet. Le projet de transformation du Muséum d'Orléans (MOBE) donne l’occasion de redécouvrir, parmi les spécimens et les objets qu’il conserve, des curiosités, bizarreries et autres raretés. « Curiosa » s’affiche en photos et en plein air, dans les allées du parc Pasteur, pour un voyage dans le temps et dans l’histoire des collections du muséum d'Orléans pour la Biodiversité et l'Environnement. Squelettes, spécimens incroyables, plantes mystérieuses révèlent ainsi quelques secrets de l’établissement orléanais qui, actuellement fermé pour travaux, compte bien continuer à faire rêver les visiteurs, hors les murs.

Exposition « Les enfants du Vel-d’Hiv » - CERCIL, Musée Mémorial des enfants du Vel d’Hiv, 45 rue du Bourdon Blanc – 14h-18h les mercredis, jeudis, vendredis, samedis et dimanches. 14h-20h le mardi – Jusqu’au 13 octobre. Comment évoquer le terrible sort que subirent les familles arrêtées lors de la rafle du Vel d’Hiv, en juillet 1942, puis internées dans les camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande où les enfants y furent cruellement séparés de leurs mères, puis déportés à Auschwitz d’où aucun ne revint ?

Des dessins, accompagnés de documents d’archives mettront en lumière l’organisation administrative et politique mise en place par les autorités allemandes et françaises. En écho, les témoignages de rares rescapés accompagneront cette évocation, ainsi que les récits de ceux qui, de façon proche ou lointaine, en furent témoins (assistantes sociales, infirmières, etc.).

  • Feuilletez tous nos numéros