Musée des Beaux-Arts d'Orléans : ouverture salle des grands formats

Écrit par Terres de Loire. Publié dans CULTURE

En pleine transformation, le musée des Beaux-Arts d’Orléans a commencé, en 2016, sa mue qui conduira à une refonte complète du parcours du musée d’ici à 2020, selon une présentation chronologique mêlant les techniques et les écoles. Avant sa réouverture totale prévue au printemps 2018, le premier étage du musée, désormais consacré aux collections de la fin du règne de Louis XIV jusqu’aux années 1820, ouvre une partie de ses portes à compter du 12 janvier avec l’inauguration de la nouvelle salle des grands formats. 

 

Un nouvel espace qui redevient le cœur du musée et invite à un voyage dans les grands décors de l’Ancien Régime, autour de deux ensembles exceptionnels : le décor du château de Richelieu et la grande peinture religieuse.

Grands formats des XVIIe et XVIIIe siècles : le musée des Beaux-Arts d’Orléans renoue avec son histoire

Dès son ouverture en 1797 à partir des saisies révolutionnaires, puis en 1824 lors de son installation dans l’Hôtel des Créneaux, enrichi des dons de dizaines d’Orléanais soucieux de voir leur ville dotée d’un grand musée, le musée des Beaux-Arts d’Orléans a lié en effet son histoire aux grands formats des XVIIe et XVIIIe siècles. Tous sortent aujourd'hui de réserve, pour faire renaître les grandes commandes passées par les nombreux établissements religieux d’Orléans aux grands peintres parisiens pour réaliser leurs décors. L’ensemble exécuté pour l'église du
monastère Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle est l’un des plus remarquables et il est présenté dans sa totalité pour la première fois depuis de longues années.
Aignan Thomas Desfriches, fondateur du musée, joua un rôle déterminant en invitant les plus grands peintres du temps, de Vien à Restout, à travailler à ce cycle exceptionnel.

Feuilletez tous nos numéros