La Nouvelle prend de l’épaisseur

Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans CULTURE

Le récit court a son port d’attache à Saint-Jean-de-Braye où l’association Tu connais la Nouvelle ? n’a de cesse de libérer ses amarres et de diffuser cet art littéraire à travers le département.

La chargée de mission Aline Baudu explique qu’ils abordent « l’écriture et la lecture par différents biais : à l’école, en prison, dans les centres sociaux... »

Les comités de lectures reçoivent et lisent mille nouvelles dans l’année, des textes amateurs rédigés à l’occasion du Prix Bocacce qui se conclut par une grande fête de la Nouvelle à Chamerolles.

 

Avec aussi les Bars à texte, la Journée et la Nuit de la nouvelle, l’ensemble de ces actions permet de « toucher divers publics et de les faire se croiser : un collégien peut entrer dans la littérature par un concours (sélection 2018 à découvrir sur le site), puis participer aux bars à textes » où il écoutera d’autres textes amateurs, écrits et joués par d’autres jeunes...

« Au moins un quart de participants ont moins de vingt ans, les jeunes écrivent », témoigne Aline Baudu. « On pourrait avoir l’impression qu’ils lisent moins. Mais il y a les succès des séries fantastiques initiées par Harry Potter, on les voit avec des sacrés pavés en mains ! » Ça change de l’image des adolescents obnubilés par leurs mobiles ! « Le support peut changer, mais écrire et lire demeure fondamental. Quand les jeunes travaillent sur ordinateur ou lisent sur tablette, ça reste un geste d’écriture et de lecture. »

Feuilletez tous nos numéros