« Echosciences Centre-Val de Loire », 1er réseau social des curieux de science

Écrit par Olivier Rigaud.

L’idée est partie de Grenoble, où, « La Casemate », le Centre de culture scientifique technique et industrielle de Grenoble, multiplie les initiatives pour rendre la science à la portée de tous et mettre en réseau les acteurs de son territoire pour une collaboration intelligente, via le numérique. C’est ainsi, que naît en 2012 la première plateforme Echosciences Grenoble. Depuis 2016, Echosciences s’est déployé dans plusieurs régions dont la Région Centre-Val de Loire tout récemment.

Echosciences, www.echosciences-centre-valdeloire.fr, est une plateforme numérique qui met en réseau les acteurs et amateurs de culture scientifique du territoire. Fonctionnel et pratique, le site offre de nombreuses possibilités : localiser sur la carte interactive en un seul coup d’œil les évènements scientifiques de notre territoire, découvrir les lieux culturels scientifiques « À visiter », créer des dossiers thématiques, rédiger des articles, personnaliser son espace, etc.

 

La Région Centre-Val de Loire soutient ce projet porté par Centre-Sciences, qui en sera le principal animateur et gestionnaire. Le portail bénéficie également du soutien de l’Union européenne. Centre-Sciences Centre-Sciences, basé à Orléans constitue le Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle (CCSTI) de la région Centre-Val de Loire. Il contribue à favoriser les échanges entre la communauté scientifique et les différents publics dans une démarche de partage des savoirs. Il accompagne les acteurs scientifiques, industriels, éducatifs, associatifs et culturels dans l’élaboration de projets de culture scientifique.

Centre-Sciences constitue un Pôle Territorial de Référence, coordonne la fête de la science en région et développe des outils itinérants d’exposition, conférences-débat, vidéos en partenariat avec les scientifiques. La Région Centre-Val de Loire soutient le programme d’actions de Centre-Sciences, pour l’année 2017, il a bénéficié d’une subvention de 307 000 €.

  • Feuilletez tous nos numéros