Retour sur le 1er défi « Familles à alimentation positive »

Écrit par Rédaction Terres de Loire.

Dimanche 17 juin dernier s’est clôturé le 1er défi Familles à Alimentation Positive en région Centre-Val de Loire. 140 familles réunies en 15 équipes ont été accompagnées pendant 9 mois, de septembre 2017 à juin 2018 par 7 structures.

Dès le lancement, elles ont fait le point sur leurs consommations, grâce à un relevé de leurs achats sur un site dédié. Ainsi, chacune a pu définir ses axes de progression. Dans la foulée de ce premier relevé, elles ont été invitées à une visite de ferme bio.

 

Cette visite a permis de se familiariser avec la saisonnalité des légumes, et donc mettre fin à la rumeur selon laquelle il n’y a pas de légumes l’hiver ; comprendre le travail de l’agriculteur en bio et découvrir un producteur près de chez soi, pour commencer à changer ses habitudes d’achat (à Bourges par exemple, 4 familles sur 7 se sont depuis inscrites à l’AMAP locale)

Par la suite les familles ont vécu plusieurs ateliers, dont l’essentiel « diététique » pour comprendre les besoins du corps ainsi que les aliments et associations d’aliments qui y répondent. Elles ont pu ainsi (re)découvrir par exemple comment manger moins de viande sans impact sur la santé. Apprendre à « jongler » avec les aliments est un des éléments majeurs pour passer en bio à coût constant.

Les familles ont aussi pu vivre des ateliers anti-gaspi, autre élément clef de la réduction de ses coûts alimentaires : utiliser les fanes des légumes, pouvoir ne pas éplucher certains produits bio, utiliser les restes pour faire de bons petits plats…

On peut aussi noter des ateliers récoltes et cuisine de plantes sauvages, jardinage, pain au levain, contenants alimentaires et perturbateurs endocriniens, produits (non) raffines… A l’issue du 3e relevé, de beaux progrès ont été faits par les familles, qui attestent qu’avec de nouvelles habitudes, on peut manger mieux sans dépenser plus !

Les équipes gagnantes du défi

Chinon pour la progression la plus importante vers une consommation bio, Lamotte Beuvron pour le Local et Saint- Paterne/Racan pour le Bio+local.

On peut noter qu’une étude réalisée auprès d’anciens participants du défi à travers la France fait valoir l’impact sur le long terme des changements adoptés ou amorcés lors du défi Familles à Alimentation Positive. On ne peut donc que se réjouir du succès de cette première édition !

Une nouvelle édition du défi sera lancée fin septembre prochain sur de nouveaux territoires. Toujours soutenue par le Conseil Régional du Centre-Val de Loire, cette 2e édition devrait rassembler 200 familles, accompagnées toujours par les 7 structures de la première édition : ATHENA (41+28), Marion Nature (45), BioBerry (18), le CPIE Brenne-Berry (18+36), la SEPANT, Couleurs Sauvages et la Fédération Familles Rurales 37 (37). Le Graine Centre-Val de Loire, à l’initiative du projet avec Bio Centre, coordonnera de nouveau cette édition.

  • Feuilletez tous nos numéros