Premier bain populaire pour la Belle de Grignon

Écrit par Emmanuel Parfait.

Après plus de dix années de construction, la Belle de Grignon a pris son premier bain populaire samedi 8 et dimanche 9 septembre dans le canal d’Orléans à Vieilles-Maisons-Sur-Joudry.

Une manifestation fluviale réussie

Jadis ancienne citée batelière du Loiret, le port de Grignon était en 1676 à l’origine de la naissance du canal d’Orléans et au lieu de la navigation fluviale dans le Loiret, la commune de Vieilles-Maisons-Sur-Joudry a revécu le temps d’un week-end la fièvre fluviale. En effet, les bénévoles de l’association de la Maison de Loisirs et de la Culture ont préparé une belle manifestation fluviale à l’occasion de la mise à l’eau de leur péniche construite depuis 2007.

Promenades fluviales avec les mariniers de la Loire et du canal d’Orléans, découverte du paddle et du canoë-kayak, ginguettes, concerts de mariniers, animations du conteur « C’est Nabum », expositions autour de la navigation (stand retraçant l’histoire du chantier avec la maquette de la Belle de Grignon, l’histoire de la navigation…), vente de produits locaux, son et lumières, spectacle pyrotechnique… et bien sûr la mise à l’eau et visite de la péniche. Tout était réuni pour faire de ce regroupement fluvial une fête réussie. D’ailleurs, le public ne s’est pas trompé et a su accompagner et honorer les bénévoles de l’association pendant les deux jours de fête ensoleillés.

L’aboutissement d’un projet fou

Cette manifestation fluviale est l’aboutissement d’un projet fou qui a débuté lors d’un pari entre amis. Construire une flûte berrichonne comme à l’époque où ce type d’embarcation naviguait sur le canal d’Orléans (ce bateau traditionnel pouvait transporter près de 80 t de bois, vin, charbon…). C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme et de motivation et des milliers d’heures passées sur le chantier, été comme hiver, que la vingtaine de bénévoles de l’association a œuvré pour atteindre l’objectif. Le résultat est stupéfiant. La péniche, construite avec 100m3 de chênes issus de la forêt domaniale d’Orléans voisine, mesurant 27 m de long pour un poids total de 24 tonnes, a donc largué les amarres samedi soir et a été tout au long du week-end la star du port de Grignon.

Après le retour des bateaux en Loire, gageons que le Canal d’Orléans, racheté par le Conseil Départemental du Loiret, verra également le retour de la navigation fluviale. C’est maintenant l’objectif des mariniers de Vieilles-Maisons-Sur-Joudry et l’enthousiasme autour de cette mise à l’eau de la Belle de Grignon est de bon augure.

  • Feuilletez tous nos numéros