Association Mardiéval : « Bruxelles revient en défense de la Loire »

Écrit par Olivier Rigaud.

« Le 23 novembre 2017, la Commission des pétitions du Parlement Européen avait remis à son ordre du jour le projet de déviation et de pont qui menace la Loire à Mardié. Après la projection d’une vidéo prise par drone, convaincante sur l’exceptionnelle qualité du paysage, et l’intervention ferme et argumentée du président de Mardéval, les députés de la commission ont décidé de maintenir cette pétition ouverte, et de rappeler aux autorités françaises les injonctions, faites dès 2006 dans le rapport de leur visite sur place, d’avoir à respecter toutes les obligations légales pour préserver les milieux classés NATURA 2000 des atteintes inutiles à la biodiversité et aux milieux.

Thierry Soler, présent en tant que membre de l’association, a fait notamment valoir que les actions en justice, non recevables avant la D.U.P. malgré les dispositions de la Convention d’Aarhus, prenaient trop de temps pour que les défendeurs de l’environnement puissent faire valoir leurs droits… Avant que les destructions ne commencent.

Or dans cette affaire, ces destructions ont commencé puisque les abattages forestiers sont en cours dans le Bois des Comtesses à Saint-Denis-de-l’Hôtel. Le Parlement européen a donc décidé d'écrire aux autorités françaises en demandant une réponse écrite et rapide afin de réexaminer la situation et prendre de nouvelles dispositions concernant la protection du dernier grand fleuve sauvage européen. »

http://le-castor-enerve.fr

  • Feuilletez tous nos numéros