Législatives : mon suppléant, mon alter ego

Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans Société

Le premier tour des élections législatives se déroule ce dimanche 11 juin, et le second le dimanche 18 juin. Les électeurs français, après avoir exprimé leurs différences et leurs divisions au premier tour de l’élection présidentielle tout autant que leur capacité de rassemblement et de modération face aux tendances les plus radicales au second, doivent maintenant composer une majorité gouvernementale, orienter la direction que prendra le gouvernement.

Ils peuvent soit faire preuve de cohérence en dotant le Parlement de députés capables d’œuvrer pour le bien commun, tout en faisant entendre des sensibilités particulières, soit compromettre les chances de développement et d’adaptation de notre pays, en faisant cohabiter des positions trop divergentes au plus sommet de l’État.

 

Ce choix revêt donc une grande importance. A chacun de le prendre en son âme et conscience. Pour ce qui nous concerne, nous soutenons toujours parmi les candidats les plus humanistes, les meilleurs défenseurs de l’environnement, les plus à même de moderniser et de dynamiser notre économie.

Ces profils ne se trouvent pas dans les partis les plus extrêmes, mais bien dans les rangs des démocrates et des Républicains. À nos yeux, l’idée de liberté est trop belle, trop grande pour être accaparée par les uns ou dénigrée par les autres. Elle peut s’entendre sur les plans moral et économique. Ceux qui respectent les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité recueillent notre suffrage. Ceux qui jouent sur les peurs, la colère ou l’agressivité, ne le méritent pas.

Trois tendances, trois territoires

Particularité de ce rendez-vous électoral, les députés se présentent en binômes, accompagnés de suppléants. Parfois mis en avant, souvent à l’arrière-plan, ces citoyens engagés méritent un éclairage que nous avons voulu leur offrir ici. L’exhaustivité n’étant pas un objectif raisonnable, nous avons rencontré trois d’entre eux, illustrant chacun une tendance politique en adéquation avec nos convictions, et sur trois territoires différents du Loiret.

Ils ont tous fait preuve d’une fraîcheur revitalisante, d’une passion réelle pour la vie de la cité. Ils ont cette capacité remarquable de défendre ardemment leurs idées sans tomber dans le dénigrement qui fait tant de mal à la politique et à l’image que cela nous renvoie de notre propre société.

De gauche, du centre ou de droite, ils se révèlent dévoués à leurs candidats, fidèles, actifs et pleins d’espérance. Espérons qu’ils sauront vous faire partager ces qualités et vous inciter à prendre part au débat démocratique - ne serait-ce que par le vote - dans le respect des différences.

Olivier Rigaud

Feuilletez tous nos numéros