Accompagnement des personnes victimes de violences conjugales

Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans SOCIETE

En France, en 2016, 123 femmes sont décédées des violences de leur conjoint. Pour aider les victimes de violences conjugales, la Ville d’Orléans a lancé un dispositif d’accompagnement qui vient compléter les actions menées par les différentes structures d’accueil du territoire d’Orléans Métropole. Une convention tripartite sera signée le 27 novembre entre le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de la ville d’Orléans, la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) et la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie).

 

En avril 2016, Olivier Carré, Maire d’Orléans, Président d’Orléans Métropole, a missionné Dominique Tripet, Conseillère municipale d’opposition, aux côtés d’Alexandrine Leclerc, Adjointe à la Famille et aux solidarités et Vice-présidente du CCAS, pour effectuer un travail d’état des lieux et de propositions concernant les personnes victimes de violences conjugales. De nombreux entretiens ont été réalisés avec les différents acteurs intervenant dans le champ des violences conjugales pour :

- recenser les dispositifs existants,

- mesurer les écarts entre les services proposés et les besoins des femmes et des enfants

- proposer un plan d’amélioration.

Bien qu’il existe sur le territoire de la Métropole différentes structures d’accueil, le manque de places et les différents acteurs à rencontrer constituent un frein au départ du foyer des personnes victimes. La Ville d’Orléans vient donc compléter ces actions menées par les partenaires locaux en proposant aux victimes de violence un appui, sous trois formes :

- Une mise à l’abri pour les femmes et leurs enfants ayant quitté le domicile en urgence avec la création d’un d’accueil dédié d’ici 2019. Dès 2018, plusieurs « adresses refuges » seront proposées aux femmes victimes de violences qui seront hébergées pour 15 jours avant d’être accompagnées par les dispositifs existants (adresses gardées secrètes).

- L’ouverture des droits facilitée grâce à la signature, le 27 novembre 2017, d’une convention tripartite entre le CCAS de la ville d’Orléans, la CAF et la CPAM. Les femmes accueillies par la Ville d’Orléans pourront bénéficier de la domiciliation au CCAS ainsi que de l’ouverture de droits au niveau de la CPAM et de la CAF de manière accélérée sous 10 jours et si possible sous 48h. Le CCAS de la Ville d’Orléans, la CPAM et la CAF coordonneront les aides individuelles qu’elles pourraient apportées aux femmes victimes de violences conjugales.

- La mise à jour de l’affiche « femmes victimes de violence » recensant les interlocuteurs qui peuvent venir en aide aux femmes ou hommes victimes de ces violences.

De nombreuses actions viendront également compléter ce dispositif et notamment la formalisation d’un partenariat avec l’Ordre des Avocats pour un accompagnement juridique des victimes de violences.

  • Feuilletez tous nos numéros