Du street art pour sécuriser les abords du tram

Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans SOCIETE

Pour réduire le nombre de collisions entre le tramway, les piétons, les cyclistes et les automobilistes, Orléans Métropole lance, jusqu'au 5 janvier 2018, un appel à candidature à destination des artistes de street art professionnels. Les projets retenus viseront à sensibiliser le public et de réduire l'accidentologie aux abords du tramway sur certains axes ou carrefours où la signalétique traditionnelle ne suffit pas.

Les collisions entre le tramway et les piétons, les cyclistes et les automobilistes sont de plus en plus fréquentes. En 2017, 120 accidents ont été dénombrés en France dont 3 piétons qui ont trouvé la mort après avoir été heurtés par le tramway. La majorité de ces accidents a pour origine un manque d'attention des automobilistes, des piétons ou des cyclistes : feu rouge non respectés, traversée sans prise d'information, changement brusque de direction, casque sur les oreilles ou smartphone à la main sont autant de comportements à risques qu'il faut enrayer.

 

En 2015, l’image du rhinocéros (lourd, puissant et long à s'arrêter, comme le tram) a été utilisée pour une campagne de prévention initiée par Kéolis Orléans-Val de Loire. Orléans Métropole lance désormais, jusqu'au 5 janvier 2018, un appel à candidatures pour la conception et la réalisation d'une campagne de street art de prévention, en lien avec la sécurité aux abords du tramway.

Description et cahier des charges du projet

L’œuvre sera réalisée au sol, sur la chaussée. Trompe l’œil, réalité augmentée, fresque 3D, le ou les artistes concernés sont libres de choisir leur technique artistique. Leur proposition pourra être figurative et/ou typographique et devra :

- Souligner le caractère dangereux et lourd du tramway ;

- Rappeler la dangerosité des comportements déviants de l’automobiliste, du cycliste ou du piéton ;

- Interpeller les conducteurs et/ou les piétons et/ou les cyclistes pour les amener à être attentifs et vigilants ;

- Veiller à ce que l’œuvre ne perturbe pas l’attention des usagers et ne nuise pas à la sécurité routière ;

- Respecter les impératifs environnementaux et de sécurité qui s’imposent ;

- Être réalisée à partir de produits qui supportent les variations de températures et d’hygrométrie et qui permettent un entretien courant de la chaussée sans remettre en cause l’œuvre.

Une stratégie différenciée selon les lieux peut être étudiée (thématique voiture / tram sur l’avenue de la Mouillère et faubourg Madeleine, thématique piétons / tram pour l’avenue de Paris…) et l’œuvre pourra être répétée sur les différents lieux, ou être différente selon les lieux et les problématiques.

Qui peut postuler ? Comment ? Quand ?

Tous les artistes professionnels qui souhaitent investir l’espace public pour sensibiliser les automobilistes, cyclistes et piétons à la dangerosité du tram peuvent participer. Les candidats devront rédiger une note de présentation de leur œuvre avec un visuel ou une esquisse, une description des moyens techniques utilisés et un calendrier de réalisation. Un devis détaillé devra aussi être fourni pour s’assurer de la faisabilité du projet.

Les candidatures doivent être transmises par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avant le vendredi 5 janvier 2018 à 12 heures. Le projet lauréat sera ensuite désigné, après consultation d’un comité de sélection composé d’élus et de membres de la Direction de la Culture, des Arts et de l’Économie Créative, de la Direction de la Mobilité Urbaine et du Stationnement et de la Direction de l’Espace Public.

  • Feuilletez tous nos numéros