Bonne nouvelle pour l’attractivité médicale de la région Centre-Val de Loire

Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans SOCIETE

Après de multiples concertations avec les acteurs de santé et les collectivités – au premier rang desquelles la Région qui a défendu une meilleure prise en compte des besoins médicaux des habitants de notre territoire - l’Agence Régionale de Santé Centre-Val de Loire a adopté aujourd’hui le nouveau zonage déclenchant les aides conventionnelles de l’assurance-maladie, les aides à l’installation, les exonérations fiscales et les aides des collectivités s’appliquant aux médecins généralistes.

 

Ce nouveau zonage améliore sensiblement la prise en compte de la situation régionale :

- près de 40% de la population régionale (contre 14% jusqu’à maintenant) se situera dans une « zone d’intervention prioritaire » : un médecin généraliste pourra cumuler l’ensemble des aides incitatives existantes,

- près de 72% de la population régionale (contre 40% jusqu’à maintenant) se trouvera dans une « zone d’action complémentaire » : l’installation sera soutenue par les dispositifs existants de l’ARS et par les collectivités territoriales.

En adoptant à l’unanimité le 19 octobre 2017 un plan de 35 mesures pour l’accès aux soins, le Conseil Régional du Centre-val de Loire a interpellé l’État sur des questions fondamentales : le niveau du numerus clausus, la liberté d’installation, le cadre réglementaire de la télémédecine et justement l’évolution du zonage conventionnel.

En triplant la population régionale considérée comme prioritaire, le nouveau cadre d’intervention arrêté par l’ARS est un acte majeur pour l’attractivité médicale de notre territoire et un signal particulièrement fort adressé aux jeunes médecins généralistes en cours d’installation. La modification du zonage bénéficie notamment aux départements du Cher et de l’Indre (95% de la population de ces départements est désormais concernée).

C’est également un signal aux collectivités territoriales qui soutiennent les projets de création de structures d’exercice pluri-professionnel (MSP), puisqu’elles seront plus nombreuses à pouvoir bénéficier du Fonds de Compensation de la TVA.

La Région Centre-Val de Loire se félicite de cette décision d’efficacité et d’équité au regard de sa situation dégradée en matière d’accès aux soins. Avec le portail www.instaltoidoc-centrevaldeloire.fr le nouvel arrêté de zonage contribuera à l’attractivité médicale de notre territoire.

Au-delà, la Région Centre-Val de Loire reste mobilisée : après le zonage pour les médecins généralistes, le travail des acteurs (ARS, collectivités territoriales, réseaux ordinaux) doit permettre de décliner un nouveau zonage portant sur certaines spécialités médicales particulièrement demandées par nos concitoyens telles que l’ophtalmologie ou la gynécologie.

  • Feuilletez tous nos numéros