La communication au service du patrimoine

Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans SOCIETE

Cécilie de Saint Venant vient de recevoir le prix de Femme Communicante de l’année 2017, lors de la cérémonie des trophées des Femmes de l’Économie qui s’est tenue vendredi 15 décembre dans les salons Hoche à Paris.

Depuis cinq ans, Cécilie de Saint Venant, 35 ans, est directrice de la communication et de la marque de Chambord où elle a mis en place tout l’arsenal de communication. Elle a ainsi lancé les premières campagnes d’affichage, développé les relations presse et renouvelé la stratégie digitale. Aux côtés de Jean d’Haussonville, directeur général de Chambord, elle prend soin de défendre une vision large de la communication, qui appuie et met en œuvre la stratégie générale de l’établissement.

 

Elle porte une vision innovante de la communication patrimoniale. Avec son équipe, ils ont ainsi diffusé un film en drone suite aux inondations subies par Chambord en juin 2016 qui a été vu dans le monde entier ; ils ont communiqué de façon digitale en 2017 sur le chantier de restitution des jardins à la française, et développent aujourd’hui la marque « Château de Chambord », afin de préserver le patrimoine immatériel et dégager de nouvelles ressources financières.

Pour Cécilie de Saint Venant, « Quelle responsabilité et quelle chance de pouvoir mettre son énergie et ses compétences au service du renouvellement de l’image d’un des plus beaux monuments au monde, un des symboles de la France à l’international ».

Le prix femmes de l’économie

Révéler les talents féminins des territoires, tel est l’objectif des Trophées « Les Femmes de l’économie ».

Créés en 2010 par le Groupe IDECOM, spécialisé dans les stratégies de communication des grandes écoles, les Trophées mettent en lumière la réussite professionnelle des femmes dans le tissu économique de leur région.

Le Domaine national de Chambord

Dans sa volonté de placer l'accueil du public au centre de son développement, le domaine national de Chambord a lancé ces dernières années de nombreux chantiers de réaménagement et de requalification du site. Tous les projets sont tournés vers le double objectif d'arriver en 2020 aux 100% d'autofinancement fixés par l'État (il est aujourd'hui de 90.4%) et d’atteindre un million de visiteurs dans le monument. Durant l’année 2017, la fréquentation à Chambord a augmenté de façon spectaculaire avec 27 % de visiteurs.

  • Feuilletez tous nos numéros