Un laboratoire régional des initiatives locales

Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans SOCIETE

Le réseau Oxygène a été officiellement présenté et lancé mercredi au conseil régional du Centre – Val de Loire. La région espère ainsi impulser une véritable caisse de résonnance des initiatives locales et créer un effet d’entrainement et de mobilisation sur les territoires.

Ce réseau doit permettre notamment de repérer et valoriser les actions qui portent de l’innovation et du développement sur les territoires ; de connecter les acteurs et de relier leurs réflexions sur le développement territorial ; de faciliter l’accès à l’ingénierie, en particulier dans les territoires ruraux ; sans oublier l’animation du programme européen Leader.

La Région est déjà très engagée dans le soutien aux initiatives porteuses de développement économique, social et environnemental, à travers les dispositifs « ID en Campagne », devenu « A vos ID », avec une enveloppe d’environ 1 million d’euros par an, et le programme européen Leader (Liaison entre action de développement de l'économie rurale) dédié aux territoires ruraux, pour lequel la Région a voté une enveloppe de 23 millions d’euros pour 6 ans.

Environ 200 personnes, venues de territoires urbains, périurbains ou ruraux, ont participé à cette journée de lancement et d’échanges. Plusieurs interrogations ont ouvert de nombreux débats : « Comment sortir des oppositions stériles villes-campagne ? » ; « Comment construire des solidarités ? »…

Pour François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire, il est temps de « penser un nouveau modèle de développement en coconstruction, en interconnexion ». Il constate que « de multiples expériences » sont menées par les collectivités ou des associations, qui redonnent du sens. « Sur l’alimentaire par exemple, on parle maintenant de circuits courts à de plus grandes échelles, avec la distribution, la restauration collective, qui sont des marchés importants. Il faut être positif ! »

Charles Fournier, vice-président délégué à la Démocratie, aux Initiatives citoyennes, au Développement rural, à la Coopération et à l’Égalité, se veut lui-aussi optimiste : « On a ici ceux qui fabriquent la transformation du monde ! Ce sont de belles histoires qu’il faut partager, connecter, valoriser davantage. On parle des territoires souvent comme des zones abandonnées alors qu’il y a un entreprendre positif partout. »

Il souhaite à travers ce réseau « relier les acteurs du développement des territoires qui portent des initiatives culturelles, environnementales, sociales et solidaires. » Il note « des liens de culture qui font sens » et « des pratiques nouvelles de vivre ensemble, comme les éco-hameaux à Chartres ou l’habitat participatif à Blois. » Autant d’histoires à raconter, comme dans les « Carnets de campagne » de France Bleu Berry.

Feuilletez tous nos numéros