Mobilisation de la Direccte sur le recrutement

Écrit par Rédaction Terres de Loire. Publié dans SOCIETE

Avec la reprise économique, de plus en plus d’entreprises se heurtent à des difficultés pour recruter du personnel. Face à ce constat, 60 cadres de la Direccte Centre-Val de Loire se sont penchés le 2 février dernier, avec le concours de Pôle emploi, sur les moyens à mettre en œuvre pour aider les employeurs à surmonter cette problématique.

Celle-ci sera au cœur de l’action des « Comités de développement de l’emploi » (CODEVE) qui prennent la suite des « services publics de l’emploi locaux » (SPEL). Mis en place dans chaque bassin d’emploi, ceux-ci mobilisent un large partenariat avec les professionnels de l’emploi et les acteurs sociaux économiques. Les sous-Préfets en assurent la coordination et seront réunis dans cette perspective le 6 mars prochain à la Préfecture de région.

 

En avril dernier, 43% des entreprises de la région Centre-Val de Loire, indiquaient anticiper des difficultés pour embaucher (près de 6 point de plus qu’au niveau national) et depuis le début de l’année, la situation, loin de s’être améliorée, est en passe de menacer l’activité de certains secteurs et s’avère être un frein à la compétitivité des entreprises.

« Quelle que soit la conjoncture, on estime en France à 200 000 les offres d’emploi qui sont abandonnées chaque année faute de candidats adéquats », précise Morad Ben Mezian, de France Stratégie, invité au séminaire de la Direccte pour présenter le rapport « Renforcer la capacité des entreprises à recruter ».

Les causes de ces difficultés de recrutement sont nombreuses : pénurie de compétences techniques pointues, mauvaise image du métier ou d’un secteur d’activité, surqualification des profils souhaités par rapport au poste à pourvoir, problème d’attractivité de certains territoires…

Autre écueil : certaines TPE-PME, prises par l’urgence, ne prennent pas toujours le temps de rédiger une fiche de poste et de formaliser précisément leur besoin. Résultat, seules 15% des entreprises, surtout des grandes, s’avèrent être capables d’objectiver les compétences demandées. Il est donc crucial d’accompagner les entreprises dans leur réflexion RH.

Feuilletez tous nos numéros