La citoyenneté tient dans un café

Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans SOCIETE

Les habitants de Lailly-en-Val investis au sein de l’(H)amac montrent depuis sept ans l’attachement qu’ils portent à leur commune et leur capacité à favoriser le lien social à travers des rendez-vous artistiques inscrits dans les saisons culturelles du territoire. Le fonctionnement de cette association est similaire à celui d’une Amap et vise également à rapprocher le producteur - l’artiste - du consommateur - le public.

Près d’une cinquantaine de personnes participe ainsi financièrement (par du mécénat individuel), et, au sein de diverses commissions, au fonctionnement de la structure, afin d’organiser quatre à six soirées par an.

 

Mais, les voilà désormais entrés de plain-pied dans une nouvelle ère ! Après avoir exprimé une volonté commune de renouvellement l’an passé, l’idée de développer un lieu culturel permanent a fait son chemin. Un endroit où la culture tomberait le masque, dépassant son apparente fonction pour assurer pleinement son rôle sociétal. Un carrefour où pourraient se croiser toutes les composantes de la population de Lailly-en-Val, toutes les générations, toutes les passions : un café citoyen.

Le projet ne pouvait pas mieux tomber car, dans le même temps, le propriétaire du Café de la Mairie s’interrogeait sur l’avenir de son commerce ! Situé au centre-bourg, à l’écart de la route départementale 951 très empruntée, l’établissement était en souffrance depuis 2015. Les habitudes changent : les boulistes préfèrent boire un coup entre eux à la buvette, le renouvellement des générations ne s’effectue pas vraiment au comptoir, de plus en plus d’habitants travaillent dans l’AgglO et rentrent pour retrouver leur famille…

Feuilletez tous nos numéros